Le Lion de la CAN 2020 est mort…Vive le Lion !

1ere version de Tara, la mascotte du CHAN 2020

Vous n’avez peut-être pas entendu parler en France de cette affaire de Tara, la mascotte du CHAN 2020 qui a suscité l’ire des internautes.

Une histoire qui ressemble un peu à celle de la mascotte officielle ratée du championnat d’Europe qui a fait rire toute la Hongrie.
Mais cette fois c’est du côté de l’Afrique que nous nous rendons pour cette actualité insolite autour des mascottes.

Tara la mascotte de la CoChan

Tara est un lion qui a sucité de drole de réactions du côté du Cameroun. Mascotte choisie par le comité d’organisation du championnat d’Afrique des nations (CoChan) pour vendre l’image de la compétition, elle a été victime de nombreuses attaques de la part de pas mal d’acteurs de la scène publique camerounaise.
Ces dernier sont effectivement exprimé leur déception suite à la présentation officielle de « Tara », le 14 décembre 2019, la mascotte du prochain championnat d’Afrique des nations (CHAN 2020).

Le comité d’organisation se défendra comme il le peut, mais fort de constater que ses arguments peinent alors à convaincre l’opinion publique qui se demandera en masse quel drôle d’animal peut bien vouloir représenter le fameux « Tara ».

C’est même une question qui deviendra vite sujet à polémiques, qui divisera les internautes camerounais et le comité d’organisation de la compétition, juste après en avoir fait la proposition à la Confédération africaine de football (CAF).

Tara la mascotte qui fait peur

Certains membres du CoChan explique qu’ils comprennent tout à fait que Tara est un lion.
Mais c’est loin d’être le cas des Camerounais qui y voient tout et n’importe quoi, sauf un fauve majestueux sensé s’associer à l’image de leur équipe nationale de football.

On ne lira alors que des railleries, ou encore des objections et des protestations qui fusent de toutes parts sur les réseaux sociaux et dans la presse. Une grande majorité du pays rejette alors le choix fait par le jury du concours organisé pour désigner la mascotte du CHAN.

Les qualificatifs fusent et la mascotte se trouve alors, en mois de 24 heures, qualifiée de totem, d’horreur ou encore de mascotte effrayante.

« Tara » a alors très vite enflammé la toile, animée par des internautes qui rivalisent d’humour pour exprimer leur mécontentement vis-à-vis de ce choix plutôt insolite et étrange du comité.

Le journaliste Martin Camus Mimb ironisera même sur Facebook :

« Une mascotte est par essence gaie, susceptible de s’amuser et d’amuser les enfants, pas d’effrayer. Or c’est la sensation que Tara donne. Mais qui peut nier qu’il y a au moins une laide personne dans son entourage ? On finit par s’y habituer non ? »

Les camerounais exigent le retrait de cette mascotte

Mais il faut dire que l’affaire en elle même n’amuse pas vraiment le comité du CoChan qui assure alors que tous les « critères » qui avaient été fixés ont été respectés.

Ondigui Théodore, le président du jury du concours pour le choix de la Mascotte, expliquera alors :

« Sur la cinquantaine de dossiers que nous avons reçus de la part du Ministère des Sports, nous en avons sélectionnés onze, puis trois. Selon nous, ces derniers finalistes remplissaient un certain nombre de critères symboliques et stylistiques intéressants pour une mascotte représentative du Cameroun »

Mais cela ne suffira pas à calmer les internautes camerounais effrayés, honteux, dépités, qui exigent alors le retrait de cette mascotte purement et simplement.
Du côté du CoChan, la réponse est sans appel de la part de Abel Mbengue, le président de la commission communication du comité d’organisation :

« Inenvisageable. Ce que nous avons présenté ne connaîtra pas de révolution. L’année du Chan 2020 s’ouvre dans quelques semaines et il y a d’autres manifestations avant cela.
La mascotte est là, l’hymne est là ».

Tara est mort…vive Tara !

Mais la voix du peuple aura eu finalement raison.

Face à ces trop nombreuses critiques essuyées après la présentation de la mascotte en décembre 2019, le Comité d’organisation a cédé et opté pour une nouvelle version de Tara, avant le CHAN 2020.

Présentée au milieu du mois de janvier 2020, la nouvelle mascotte ressemble enfin à une mascotte, tout en conservant l’esprit d’un lion habillé aux couleurs nationales.
Mais on peut dire que les formes sont bien plus affinées et que le nouvel animal semble satisfaire beaucoup plus de personne que la première version. Ceci dit, il n’était pas difficile de faire pire…

Préparez-vous donc à voir prochainement Tara lors du CHAN 2020 qui aura lieu du 4 au 25 avril au Cameroun.

_______ INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRE _______

Ceci est un article informatif au sujet de l’actualité des mascottes.
Cette mascotte n’a pas été réalisée par le Studio Adipson qui réalise des mascottes et gère ce site creations-mascottes.com

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*